votre été astral 2020
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 
 

2021, LA PORTE ETROITE: LES CYCLES PLANETAIRES ET LE CLIMAT GENERAL DE L`ANNEE

 

Contrairement à 2022, beaucoup plus prometteuse, 2021 ne brille pas par ses bons aspects planétaires. À preuve, sauf une exception passagère et de faible intensité (semi-sextile Jupiter/ Neptune en mars, qui cependant n’empêchera pas l’épidémie de continuer de sévir- un aspect cependant susceptible d’adoucir le climat général), ce dernier risque d’être des plus rudes. 2021: une année pas folichonne, en somme…Sauf pour les signes d’air et de feu, grâce à Jupiter/Saturne en Verseau -et encore, ça dépend !

… Cela dit, une année qui s’ouvre tout de même sur la belle conjonction Jupiter/Saturne au tout début du Verseau, qui éclairera déjà la fin de 2020. Hélas, en dissonance avec Neptune, notamment en janvier (semi -carré Saturne/ Neptune à 3° Verseau/18° Poissons, le 21/1, ), cette conjonction sera maléficiée et le COVID continuera de sévir- on n’est pas sorti de l’auberge ! Faisons une hypothèse : espérons qu’à la mi- mai, le sextile Soleil/ Neptune sonnera le glas de cette épidémie ; espérons simplement que le couple Vénus/Mercure en Gémeaux n’y fera pas obstacle ! Pour revenir à la conjonction Jupiter Saturne, précisons que le 21 décembre 2020, ces deux géants planétaires se rencontreront donc à 0° du Verseau, ouvrant une période de 20 ans (durée de ce cycle, le plus important pour les Anciens), et ce, sous le signe progressiste, libertaire, moderne, fraternel et parfois insurrectionnel du Verseau. Il s’agit, selon André Barbault, du cycle lié à l’Europe. Cette entité va donc entrer dans une nouvelle ère, sachant que depuis 20 ans, elle était placée sous le signe du Taureau, signe de terre pragmatique, réaliste, lié aux finances mais aussi à l’écologie, à la nature, à la planète (réchauffement climatique…).

En 2021, on note la présence de 3 cycles différents :

• à la mi-janvier, un carré Jupiter/Uranus, à 6° 43’ Verseau/Taureau, facteur de remous boursiers, d’esprit insurrectionnel, mais aussi de possibles découvertes scientifiques. Cette dissonance ébranlera le statu quo des Verseau du 26 janvier, des Taureau du 26 avril, des millions du 28/29 juillet ainsi que des Scorpion les 28/29 octobre – ambiance de stress à la clé, lié à des changements/ revirements inattendus- merci Uranus !;

• autour du 20 janvier, le semi-carré Saturne/Neptune, entre 3° 56’ Verseau et 18° 56’ Poissons met le devenir de la Russie- qui vibre à ce cycle- sur le devant de la scène, un cycle qui, plus généralement, reflète des risques d’épidémie (suite du COVID19 ?), d’inondations et/ou de naufrages. Cette dissonance affectera les Verseau des 23/24 janvier, les Taureau des 23/24 avril, ainsi que des Lion des 26/27 juillet et des Scorpion des 26/27 octobre. Des natifs qui se verront gênés aux entournures, exposés à des erreurs de tir, voire à des coups bas (Neptune)…

• suivent trois étapes du carré Saturne/Uranus, synonyme de retards ou de freins dans le progrès et l’innovation. Voyons le détail du timing:

2 - le 14 juin (à 13° 07’ des mêmes signes), elle entravera peu ou prou la progression des mêmes signes nés une semaine plus tard ;

3 - le 24 décembre (à 11° 05 des mêmes signes Verseau/Taureau). 3e étape de cette dissonance qui malmènera les Verseau de début février et les Taureau de début mai, ainsi que les Lion nés vers le 4 août et les Scorpion des environs du 4 novembre.

Le cycle Saturne/Uranus (46 ans) est considéré comme le cycle de la droite (dure ?), parfois de ses dérives entravant la liberté et la libre expression. Il accompagne les régimes fascistes, impérialistes, les dictatures, et les rébellions contre l’ordre établi… ainsi que les périodes de vaches maigres. Mi-février 2021, cette quadrature sera en dissonance large (2° d’orbe) avec la conjonction Jupiter/ Neptune de la Ve République, à 3° et 5° du Scorpion, annonçant un possible climat de révolte, voire d’émeutes, en France, lié à l’étranger aux étrangers (Jupiter régie le secteur IX de l’étranger). Last but not least, le cycle Saturne/Uranus semble en outre en relation avec le destin des USA, dont le fatal trio Nœud Nord/Mars/Neptune sera touché dans la seconde quinzaine de février : quel événement majeur pourrait alors ébranler cette entité politique de premier plan ? . L’avenir nous le dira.

En attendant, gardons l’œil rivé sur l’horizon de 2022, une clairière après cette année 2021 peu ou prou éprouvante. Et misons sur l’éclaircie due à Jupiter/Neptune à la fin mars, même si le contexte astral risque de l`affaiblir.

 

 

Astralement vôtre

Elizabeth Teissier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

astrocouple
vos prévisions astrologiques