votre été astral 2017
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 
 

PREVISIONS MONDIALES POUR 2019 :

UNE ANNEE QUI FINIT MIEUX QU'ELLE NE COMMENCE !

Chers amis,

L’écologie, les migrants et les problèmes religieux, les catastrophes naturelles et sur l’environnement, les risques d’épidémie, la bourse et la Toile en folie, voilà les grands thèmes de 2019. Avec, heureusement, des phases de redressement/solutions. Ouf !

C’est une année à douches écossaises qui s’ouvre, qui finira mieux qu’elle n’aura commencé. Plutôt rassurant : une année où s’équilibrent plus ou moins les bons et les mauvais aspects dans la mesure où des accalmies seront perceptibles et des solutions devraient être trouvées aux différents problèmes, notamment fin janvier déjà, puis à la mi-juin et enfin vers le 9 novembre. Cela notamment en raison du beau sextile entre Saturne et Neptune qui devrait  réguler, via des lois durables, la question des migrants, ainsi que l’écologie, voire les problèmes religieux.

Ce ne sera pas du luxe car une grande déstabilisation générale est dans l’air, en raison de la double dissonance de Jupiter à Uranus et Neptune. Cela commence sur les chapeaux de roues dès janvier (9 janvier : Jupiter sesqui- carré Uranus et 13 janvier Jupiter carré Neptune). Des dissonances qui nous vaudront des catastrophes naturelles (séismes, inondations, intempéries), de même qu’une nouvelle émergence de la question des migrations, avec des déplacements de populations en masse, mais aussi du problème religieux, sans oublier une déstabilisation monétaire, voire un possible krach boursier. À moins que ce dernier ne nous attende que début juin, ou encore à la mi-octobre ? ! Avec un moindre risque en octobre, cependant, où un aspect réparateur interviendra également (Jupiter semi sextil Pluton le 17 octobre). Avec Jupiter/Uranus, un climat insurrectionnel régnera dans le monde (attentats ?), accompagné de probables catastrophes aériennes (temps forts autour des 9 janvier, 6 juin, 14 octobre).

Il faut noter que, suite à 2018, de graves dysfonctionnements informatiques sont à redouter (Internet, sur la Toile via des hackers de plus en plus performants), et cela notamment au début mai, où se répète le puissant semi- carré Uranus/Neptune. Sécurisons nos données personnelles !… Une dissonance qui peut également accompagner des turbulences météorologiques exceptionnelles (ouragans, inondations… ).

En compensation–mais peut-on vraiment parler de compensation en l’occurrence ?–, disons plutôt en contrepartie, on peut miser sur des réformes au niveau monétaire et une certaine stabilité financière, voire un possible redressement économique, et ce autour des 7 mars, 9 mai, avec une résultante autour du 17 octobre, grâce au semi- sextile Jupiter/Pluton. Par ailleurs, notons, en résonance avec le semi carré Jupiter/Saturne, un moment positif pour l’Union Européenne, qui retrouve un certain équilibre grâce à des lois salutaires et durables (finances, migrants, tourisme…), notamment à la mi-juin.

Une année qui se termine avec un aspect réjouissant entre Jupiter et Uranus, à la mi-décembre : inventions et découvertes dans les domaines scientifiques (découvertes médicales en particulier), de l’économie, des lois innovantes notamment au niveau de l’alimentation–Uranus en Taureau-, avec une bourse en hausse… Que demande le peuple ?

Que vous réserve 2019 ? À vous et à ceux que vous aimez ?

Ci-dessous, vous trouverez - en vidéo - tout d'abord les gagnants et les mal-aimés du cru 2019, sachant qu'il n'y aura pas de vrais perdants, sauf peut-être le second décan des Gémeaux, malmené à la fois par Neptune et Jupiter. Gageons cependant que même ces natifs profiteront des bons influx d'un Ascendant, d'un Milieu- du -Ciel (MC), d'une belle Vénus ou encore d'une Lune natale clémente. Comme vous le savez sûrement, un ciel natal contient la totalité du système solaire et non pas seulement le Soleil natal qui nous confère notre signe astrologique.

Vous trouverez - toujours en vidéo - en cliquant à gauche mes prévisions pour les douze signes du zodiaque. Tout en indiquant la plupart du temps les bonnes et les moins bonnes périodes de l'année pour la totalité du signe, ces prévisions mettent en exergue les influx, en positif ou en négatif, des cinq planètes lentes qui constituent la toile de fond du climat cosmique. On peut en effet comparer les planètes du système solaire à un ensemble de poupées russes, la plus grosse correspondant à l'astre le plus lointain, à savoir Pluton, dont la révolution est de 248 ans, la plus petite poupée correspondant au cycle lunaire de 28 jours et quelques ! Autrement dit les 5 planètes lentes – Pluton, Neptune, Uranus, Saturne, Jupiter– , correspondant aux petites aiguilles d'une montre, indiquent le climat basique de l'année, harmonique ou dissonant pour un signe donné. Les planètes rapides– Mars, Vénus, Mercure, le Soleil et la Lune accompagnent des périodes plus fugaces et correspondent aux grandes aiguilles d'une montre. Il va sans dire que si les planètes lentes ne touchent que des secteurs plus ou moins importants d'un signe donné, les planètes rapides concernent la totalité des signes. En harmonie ou en dissonance avec les planètes lentes, elles modulent le climat cosmique final d'une période donnée.

Vous voilà prêt à prendre connaissance de ce que l'an de grâce 2019 vous réserve.

Une année que je vous souhaite bénie des dieux !

Astralement vôtre

Elizabeth Teissier

 

(E. T. déc. 2018)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

astrocouple
vos prévisions astrologiques